bdf-couv-ebook.jpg
Drôle de chauffeur de taxi, ce Lucien, qui conduit, en charen­taises, sur des airs de la Callas. Quand une petite Gitane accouche sur sa banquette arrière, avant de s'enfuir dans le brouillard, il prend le bébé comme un cadeau du ciel et l'offre à sa petite sœur gravement malade. Leur vie devient ainsi un roman. Un roman d'amour, un roman noir, avec en fond, obsé­dant, le bruit du fleuve.
dgr.jpeg
Le cadre se disloque dès les premières lignes. Le reste, aussi fou soit-il, va de soi : à l'urgence, à la nécessité, au défi. Si l'on y retrouve tous les codes du roman noir, c'est parce qu'ils s'imposent d'eux-mêmes dès qu'il nous arrive un coup dur. On peut choisir d'en mourir ou  se tasser. Mais, dans le cas contraire, la course ne peut être que rude et drôle, stéréotypée et totalement singulière, comme dans ce roman.

Prix Polar France 3 Radio France
couv1-hm.jpg
Victime d’une chute et d’une fracture du crâne après une trahison amoureuse, Thomas est devenu dans l’incapacité d’aimer et d’être aimé. Pour lui,
« le senti ment », comme l’a dit Lacan. Mais quand deux êtres victimes de cette même infirmité se rencontrent, qu'ils deviennent complices, puis fraternels, on a envie de penser que l’amour les attend...
divorceuse-couv-wix.jpg

Morgane déteste sa mère au point de manigancer pour provoquer le divorce de ses parents. Elle vise ainsi la libération de son « Papounet », qu’elle estime victime, comme elle, d’une femme perverse narcissique. Mais l’apprentie-sorcière est totalement débordée par la réalité. Une famille, c’est comme un iceberg, ce qui émerge n’est rien comparé à la zone immergée.

lovescories-couv-wix.jpg

Comme le chantaient les Rita Mitsuko, "les histoires d’amour finissent mal, en général". Et elles  produisent des scories, comme le métal en fusion. Paul les a accumulées, ces scories. Avec sa mère indifférente, son épouse perverse et son fils fou. C'en est trop quand une belle et grande amitié se révèle bâtie sur le mensonge. Il en vient à consi-dérer, avec Proust, que "les liens entre un être et nous n’existent que dans notre pensée".

couv1-nuit copie.jpg

Ils étaient treize, bloqués au "Flamant rose", resto-station-service en rase Camargue. Ils ne devaient leur rencontre qu’à l’augmentation du prix de l'es-sence et à la grève paralysant le pays. Les moustiques vibrion-naient. La nuit tombait, et personne ne se doutait qu’elle serait longue, très longue. Que ce serait la nuit la plus longue, comme il y avait eu le jour le plus long. Une nuit historique dans la petite histoire de chacun.

couv-pas-mon-pere-ebook.jpg

C'st un choc pour Geoffrey, d'apprendre par un copain de classe malveillant que son père n'est pas son père. Il en a la confirmation en fouillant dans les affaires de sa mère et fugue pour retrouver son vrai père dans le Sud. Cette initiative déstabilise tout le monde : le vrai père et sa nouvelle épouse, le beau- père et, surtout, la mère qui sombre dans la dépression. Une famille vit  souvent sur les secrets et les mensonges, mais il arrive qu’un vent de vérité la régénère...